Age & génération

Recherche d’emploi : les jeunes plus discriminés que le reste de la population

Temps de lecture 5 min Julie Falcoz
Suite à la publication de la 14e édition du baromètre sur la perception des discriminations dans l’emploi, Claire Hédon, Défenseure des droits, alerte sur la forte discrimination subie par la jeune génération.

Un jeune sur trois est concerné

D’après l’enquête menée avec l’OIT, Organisation internationale du travail, auprès d’un échantillon représentatif de la population de jeunes actifs de 18 à 34 ans (3201 personnes), plus d’un jeune sur trois rapporte avoir vécu une situation de discrimination ou de harcèlement discriminatoire dans le cadre de sa recherche d’emploi ou de sa carrière. Près d’un jeune sur cinq déclare y avoir été confronté à plusieurs reprises.

Plusieurs types de discriminations

Les discriminations ne surviennent pas isolément et résultent d’un ensemble de processus complexes, impliquant :

• Des représentations sociales (préjugés, stéréotypes, normes stigmatisantes) ;

• Des rapports de domination et des interactions spécifiques au domaine de l’emploi ;

• Et des inégalités collectives, durables et cumulatives, qui structurent les différentes sphères de la vie sociale.

Diagnostics et prévention à mettre en place

En matière d’emploi, la Défenseure des droits recommande aux employeurs publics et privés, d‘identifier d’abord les risques de discrimination à l’encontre des jeunes salariés par le biais d’enquêtes et de diagnostics remettant en cause les processus et critères de décision en matière de ressources humaines.
De là, pourront découler des actions de prévention et de lutte avec des mesures spécifiques ciblant les jeunes actifs.

Par Julie Falcoz