Egalité Professionnelle

« Comprendre les stéréotypes pour mieux s’en défaire »

Temps de lecture 5 min Aurélie Tachot
Lutter contre les discriminations dans le monde du travail suppose de savoir débusquer les stéréotypes que nous véhiculons, de manière consciente ou non. L’association « À compétence égale » l’a bien compris en lançant « Le Déclicheur », un outil qui permet de prendre conscience de ses propres biais. Les explications de Stéphanie Lecerf, présidente de l’association.

Quelles sont les missions de l’association « À compétence égale » ?

L’association a été créée en 2006 par des professionnels des ressources humaines dans le but de promouvoir l’égalité de traitement ainsi que la diversité dans l’accès à l’emploi et les parcours de carrière. Notre approche est toujours pédagogique : nous favorisons le partage de bonnes pratiques et nous développons des outils (tels que des livres blancs, des guides, des vidéos, des visuels en motion design, du scribing…) pour, par exemple, lutter contre les stéréotypes car nous savons que les cas de discrimination sont souvent liés à un manque de connaissance sur le sujet.

Aujourd’hui, l’association fédère environ 60 membres parmi les entreprises spécialisées dans le recrutement (cabinets de recrutement, d’intérim…) et les grands groupes.

En quoi consiste le dernier outil que vous avez lancé :

« Le Déclicheur » ?

Après avoir lancé « L’Analyseur », dont l’objectif est d’analyser de manière sémantique les offres d’emploi des recruteurs, notre comité scientifique a créé un outil d’intérêt général, en libre accès : « Le Déclicheur ». Celui-ci permet de mieux comprendre les stéréotypes qui régissent les prises de décision, donc de lutter plus efficacement contre les discriminations qui en découlent. Nous savons que pour traiter rapidement l’information, notre cerveau a tendance à faire des généralisations qui aboutissent parfois à des stéréotypes liés à l’âge, au genre, à la couleur de peau… C’est un phénomène cognitif automatique mais qui peut devenir problématique lorsque ces stéréotypes débouchent sur des attitudes revenant à discréditer une personne du seul fait de son appartenance à un groupe.

Comment déconstruit-il les stéréotypes ?

Pour permettre à chacun d’identifier et de comprendre ses propres biais pour ensuite mieux s’en défaire, l’outil propose notamment des tests d’associations implicites qui consistent à organiser par groupes des images et des mots suggérés, le plus rapidement possible. L’un d’entre eux invite par exemple à associer des termes masculins et féminins avec certains mots liés à la science et à l’art pour lutter contre le stéréotype selon lequel les femmes s’intéressent davantage aux métiers artistiques que scientifiques. Notre outil propose également plusieurs jeux digitaux dont l’ambition est de comprendre les mécanismes à l’œuvre dans la construction des stéréotypes, mais aussi des contenus pédagogiques permettant d’approfondir ses connaissances. L’objectif est donc de créer un déclic !

Par Aurélie Tachot