Handicap

Damien Seguin 1er skipper en situation de handicap à boucler le Vendée Globe

Temps de lecture 5 min Equipe MEI
Pour la première fois de l’histoire, un skipper handisportif relève le défi : Damien Seguin, double médaillé d’or paralympique et quintuple champion du monde de paravoile. Né sans main gauche, il est le premier skipper en situation de handicap à participer à la course, à bord de l’IMOCA Groupe APICIL et à faire le tour du monde en… 80 jours !

Une course hors du commun remportée par un handisportif

Le Vendée Globe, aussi appelé « l’Everest des mers », est la plus grande course à la voile autour du monde. Sa première édition date du 26 novembre 1989. Sa particularité : elle se fait en solitaire, sans escale et sans aucune assistance !
S’inscrivant dans le sillage du Golden Globe (première grande course autour du monde avec escales) dont la première édition date de 1968, le premier Vendée Globe durera plus de trois mois, et seuls sept marins sur treize parviendront à terminer la course !

Il s’agit d’une course extrêmement difficile où les navigateurs sont confrontés à la solitude, au froid glacial, aux vagues démesurées et aux ciels peu cléments. Le Vendée Globe est un voyage prenant, mettant à rude épreuve l’organisme et le mental des participants.

Le Havre, le 7 Novembre dernier au départ de la course.
(Crédit photo Vincent Curutchet/Alea)

Lors de cette 9e édition, qui s’est déroulée de novembre 2020 à février 2021, 33 compétiteurs sont partis des Sables d’Olonne pour tenter de boucler un tour du monde à la voile, en solitaire, sans assistance et sans escale, pari réussi pour Damien Seguin, qui franchira la ligne d’arrivée aux Sables d’Olonne le 29 janvier à la 7ième place, et sur un IMOCA d’anciennes générations équipé de dérives qui plus est !

Une performance hors normes, qui a pu voir le jour notamment grâce au financement du Groupe APICIL, 3ème groupe de protection sociale en France qui le rencontre en 2018 et le soutient dès lors dans tous ces défis sportifs.

Abolir les préjugés, franchir les barrières :
le symbole « Damien Seguin »

Grâce à sa détermination sans faille et son incroyable énergie, Damien a bousculé toutes les idées reçues sur le handicap en réussissant à s’aligner au départ de cette course mythique, et à la finir !
Il marque ainsi l’année 2021, portant haut les valeurs d’inclusion qu’il défend avec conviction et permet la diversité dans cette discipline. La voile est une véritable passion pour Damien, qu’il pratique depuis ses 11 ans.

Fondateur de l’association « Des pieds et des mains » œuvrant pour développer l’accès des personnes en situation de handicap aux sports nautiques, Damien s’est rapidement confronté à des obstacles dans sa carrière parmi les valides.

Parallèlement à sa brillante carrière paralympique couronnée notamment par 2 médailles d’or, Damien a un rêve : participer aux courses au large, parmi les valides, et comme les autres.

Fort de France, Martinique, le 28 Novembre dernier- Benjamin Dutreux (à gauche) et Damien Seguin (à droite) (Crédit Photo de Jean-Louis Carli / Alea)

Mais on lui refuse ce droit, c’est ainsi qu’il est exclu de la Solitaire du Figaro en 2005, du fait de son handicap.  N’acceptant pas l’étiquette de « personne en incapacité » et demandant une juste égalité de traitement : il parvient à faire changer les règles de course afin que toute personne en situation de handicap soit en mesure de démontrer qu’elle peut naviguer en toute sécurité, en bon marin.

Il réintègrera le circuit des valides, et depuis, Damien est insatiable : 3 Transat Jacques Vabre, 2 Route du Rhum, une victoire sur le tour de France à La voile en équipage handi-valide et en point d’orgue : le Vendée Globe en 2021.

Il cumule ainsi les exploits, et depuis 2018, aux côtés de son partenaire Groupe APICIL. Son incroyable ascension dans le paysage des courses au large porte un message fort sur l’inclusion. Réalisant l’impossible, Damien Seguin fait bouger les lignes et pousse chacune et chacun à « aller au bout de ses rêves ».

Prochaine exploit en vue pour Damien : le Vendée Globe 2024 avec un nouveau message : handicap rime aussi avec performance. Il se battra tout au long de cette deuxième campagne pour tenter un TOP 5 en 2024.